Scoutisme pour la Paix : Une expérience radieuse dans le territoire de Kalehe à travers SYNIGL

Home / actualités / Scoutisme pour la Paix : Une expérience radieuse dans le territoire de Kalehe à travers SYNIGL
Scoutisme pour la Paix : Une expérience radieuse dans le territoire de Kalehe à travers SYNIGL

Le territoire de Kalehe, dans la province Sud Kivu, en Republique Democratique du Congo est réputé pour ses conflits armés. Ces conflits sont véhiculés par des groupes armés tant locaux qu’étrangers. Ces groupes armés continuent d’y semer terreur et désolation. Au cours de ces trois derniers decennies, des miliers de personnes ont peris dans des conditions les plus atroces.

Il est encore très loin de penser à une totale éradication de ces groupes malgré les efforts conjugués ces groupes ne cessent de naitre au jour le jour selon qu’ils pretendent defendre les droits des uns et des autres. Quasi à chaque communauté, vivant dans cette contrée, est associé au moins un groupe armé pour la défense de ses droits. Malheureusement, ces conflits ne cessent d’alourdir le nombre de victimes en vies humaines au sein des mêmes communautés qu’ils prétendent défendre.

Ces mouvements armés à connotation interethniques sont peuplés par des jeunes désœuvrés, des filles et garçons non scolarisés et facilement influençables par les seigneurs de guerre qui font d’eux leur cible pour leurs permettre de répondre à leurs besoins égoïstes. Ainsi, s’observe-t-il des armes qui pullulent entre les mains de la jeunesse, spécialement dans des contrées que les forces régulières (armée nationale et la police nationale) ne savent pas contrôler.

Cette jeunesse déjà volontairement et ou involontairement corrompue mérite une attention particulière. Autant elle a longuement et abusivement été utilisée dans des conflits armés contre elle-même, leurs propres frères et soeurs, autant elle reste actrice   clef dans la restauration de la cohesion sociale au sein de leurs communautés respectives.

Conscient du rôle positif que doit jouer la jeunesse dans cette communauté et soucieux de voir le territoire de Kalehe, et la zone de Bunyakikiri en particulier, devenir un havre de paix, sans armes, où les communautés cohabitent pacifiquement sans tenir compte de leurs differences tribales, linguistiques, morphologiques, religieuses et politiques, la Synergie d’initiatives pour les grands Lacs (Synigl) reste convaincue que l’heure a sonné que le cheval de bataille pour la paix soit monté en  créant un nouvel élan et suscitant plus d’énergies morales à fin de relever le défis.  C’est ainsi que Synigl a facilité l’implantation du mouvement scout dans la zone de Bunyakiri en Septembre 2016. Ceci dans le but de réunir cette jeunesse autour d’une idéologie (le scoutisme) susceptible d’aider cette jeunesse à œuvrer pour la paix et la cohésion sociale, en prêchant par l’exemple, pour promouvoir l’amour du prochain dans la région des grands lacs, et particulièrement dans la zone de Bunyakiri, longtemps déchirée par des conflits armés et dont la jeunesse en est acteurs principaux.

[Best_Wordpress_Gallery id= »3″ gal_title= »slide1″]

Les années passent, l’engagement de ces jeunes se veut de plus en plus pérenne et le mouvement s’agrandit en nombre…

[Best_Wordpress_Gallery id= »5″ gal_title= »slide2″]

En marge des grandes vacances été 2019, plusieurs activités ont été organisées en faveur de toutes les unités scoutes de Bunyakiri à travers un camp école. Du 16 au 21 juillet 2019, tous les scouts de Bunyakiri ont témoigné leur attachement au mouvement scout en répondant présent à ce grand rendez-vous.  Ce fut un grand moment d’apprentissage, de sensibilisation sur la culture de paix et cohésion sociale, de convivialité et de loisir.

[Best_Wordpress_Gallery id= »7″ gal_title= »slide3″]

Du 17 au 20 juillet 2019, les guides, scouts, routiers et louveteaux ont été organisés en quatre groupes thématiques selon les branches. Outre les activités l’éducation à la culture de paix et la cohésion sociale, ces moments ont été marqués par des conférences culturelles, exercices physiques et manuels, formations sur différentes techniques scoutes de vie en plein air au tour des chants, etc.

[Best_Wordpress_Gallery id= »9″ gal_title= »slide4″]

Le samedi 20 juillet, un feu de camp a été organisé façon de réunir toutes les branches, unités confondues, autour de ce sacre flamme sous un ciel bleu à la veille du grand retour en familles.

Enfin, le dimanche 21 juillet, une messe conclusive a été dite par l’Aumônier scout, abbé Godéfroid Bisimwa dit Dauphin, et au cours de laquelle vingt-six (26) nouveaux scouts et trente-deux (32) nouveaux louveteaux, venus de toutes les unités, ont fait leur promesse.

[Best_Wordpress_Gallery id= »11″ gal_title= »slide5″]

X
Translate »