syniglasbl@gmail.com +243 972 020 956
LE PREMIER JALON DE CE PROJET, PROJET AMANI KWA MAENDELEO/RECHERCHE-ACTION-PARTICIPATIVE, A PRIS FIN DEPUIS LE 22 JUIN 2018.
juillet 25, 2018
0

Activités réalisées

 

Cette tranche comprenait cinq livrables notamment :

  • La réunion de contact avec les autorités à LUGENDO/BIRAVA: cette activité qui cadre avec l’étape préparatoire de l’étude nous a facilité l’entrée dans la communauté de Lugendo. Il a fallu obtenir des autorités locales leur soutien indéfectible pour que les activités de ce projet aboutissent aux bons résultats. Ainsi, nous nous réjouissons d’avoir effectivement obtenu l’adhésion totale de tous les chefs locaux à la philosophie de ce projet qui ne vise que la cohésion sociale dans le groupement de Lugendo. Des déclarations fracassantes s’en sont ressorties : « nous chefs locaux, sommes ravis de ce projet de recherche-action-participative, que le consortium SYNIGL-SOLIDARITE CINAMULA apporte ici chez nous à Lugendo à travers MSI et nous nous engageons à soutenir les activités du projet jusqu’au bout ».

  • Présentation du processus RAP aux membres des structures communautaires de paix et de développement et choix des chercheurs communautaires qui avait pour objectif de familiariser la communauté à cet exercice de recherche-action-participative.

  • La RAP est une nouvelle approche dans la dynamique communautaire à Lugendo. Elle a ses exigences qui lui sont propres ; elle focalise toute l’attention sur l’approche participative à toutes les étapes car comme le soutient MAHATHMA GHANDI « tout ce que vous faites pour moi sans moi, vous le faites contre moi». On ne peut pas coiffer quelqu’un en son absence, dit-on. La RAP nous apprend à « éviter tous les pièges relatifs à la pédagogie de l’entonnoir.
  • Préparation de la communauté et présentation du processus RAP à la communauté;

 

  • De l’atelier d’identification, priorisation des conflits et analyse participative des conflits cadrant avec les activités de l’analyse des conflits dans sa première partie bien entendu; nous sommes partis du principe selon lequel un problème ne peut être correctement décrit que par le sujet qui le vit. C’est la personne la mieux placée pour en déterminer le contour. La communauté de lugendo s’est prononcé sur les conflits les plus récurrents qui la gangrène ; et pour cela elle en a dénombré 10. Les dix conflits ont été hiérarchisés en partant des critères de pertinence, les cause, effets, besoins non satisfaits et problèmes y relatifs. Par la suite, la communauté a proposé des pistes de solutions qu’elle entend expérimenter pour s’en sortir. 
  • Analyse participative des conflits regroupant 60 participants.

N.B : pour que l’étape d’analyse des conflits soit complète, il faudra y ajouter la validation des résultats de l’analyse par le forum communautaire et la présentation des analyses de conflits au niveau du territoire.

 Pour télécharger cet article en pdf , consulter le lien ci-dessous

PROJET AMANI KWA MAENDELEO

                                                                   PROJET AMANI KWA MAENDELEO en Image