[email protected] +243 972 020 956
Et pourtant les prisonniers ont aussi des droits…
mai 13, 2019
0

Des hommes, des femmes et des enfants sont détenus en RD Congo dans des situations très dégradantes et inhumaines. Dans des prisons surpeuplées et insalubres, beaucoup de ces personnes s’y meurent au jour le jour.         

Ces personnes sont victimes des détentions provisoires prolongées, traitées des manières cruelles, inhumaines et privées de leurs droits les plus fondamentaux. Certaines y sont détenues pendant des années sans procès ni jugement. Tel est le cas de la prison de Bunyakiri, en territoire de Kalehe au Sud-Kivu, où 32 sur les 38 personnes détenues sont placées en détention provisoire depuis il y a plus d’une année, privées de toute assistance. 

La plupart d’eux souffrent d’une malnutrition aiguë, des infections diverses sans accès aux soins médicaux et sans habits. Si dans la vie normale les congolais se plaignent disant qu’ils n’ont qu’un seul ou deux repas par jour, les détenus de la prison de Bunyakiri n’en ont que trois par semaine et cela sans garantie.

 

Patrick, le plus jeune de tous (16 ans) dit s’être lavé pour la dernière fois il y a 23 jours étant donné qu’il y a une terrible pénurie en eau au sein de cette structure pénitencière. Les toilettes quasi-inexistantes par ce que toutes bouchées, toutes les cellules sont débordées des odeurs des urines insupportable que nous nous y sommes rendu avec l’intention d’y sortir le plus vite possible une fois notre mission atteinte.

 

Ces personnes nécessitent notre assistance de toute urgence.  Lorsque des personnes sont injustement incarcérées, privées de leurs droits fondamentaux et meurent sans aucune assistance, nous devons nous unir pour leurs redonner espoir. Vous êtes hommes et femmes qui rêvez d’un monde où les droits de tous sont respectés, n’hésitez pas de nous joindre dès aujourd’hui…

 

 

Please follow and like us:
error
fr French
X
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
YouTube
YouTube